Dimanche, Avril 05, 2020
   
Taille

Recherche

17 septembre 2015, Annonces.

Depuis quelques mois, et en dépit des événements importants voire dramatiques que la France a vécu depuis les attentats du mois de janvier jusqu'à la vague des "migrants" actuelle, vous avez constaté que ce site était resté, en gros, muet. Et pourtant, il y a à dire et à écrire ....

Rassurez-vous, je compte retrousser mes manches, tremper ma plume dans le vitriol et travailler de midi à minuit pour rattraper le temps perdu. Un temps perdu causé par six ans, à un mois et demi près, de nuisances sonores constantes qui nous ont pourri la vie et, surtout, les nuits et les week-ends.

Je ne peux affirmer que ceci sera règlé mais je compte faire bénéficier mes fidèles lecteurs des divers épisodes qui ont ponctués ces six années. Entre les lenteurs judiciaires, l'inertie de la commune à agir face à une grande société, l'absence de réaction du locataire de l'immeuble exploitant, donc, une centrale de traitement d'air non conforme et le propriétaire dudit immeuble qui laisse, en toutes connaissances de causes, des riverains contraints de dormir partout ailleurs que dans leurs chambres, c'est six années de prise en otage de la santé et du sommeil de particuliers immolés sur l'autel des bénéfices d'une grande entreprise.

Ce site exposera, par le menu, comment lutter contre ce fléau que sont les nuisances sonores puisque, malgré les grand-messes consacrées à l'environnement, lorsque cela se produit, les prêtres de ces messes se contentent de regarder ailleurs. Autant que nos expériences, même malheureuses, bénéficient à d'autres.

 

30 juin 2015, Mort d'un visionnaire.

 

pasqua

C'est avec une immense tristesse que nous apprenons, aujourd'hui, la disparition de Charles Pasqua.

Plus encore que d'avoir été un grand homme politique, il fut un authentique visionnaire, un visionnaire qui, comme Galilée ou tous ceux qui avaient raison avant les autres, fut combattu, critiqué et traîné dans la boue, même et surtout par ceux qui, aujourd'hui, vont se trouver dans la triste obligation de s'en inspirer.

En effet, à la lumière des événements actuels et de quelques nombreux autres, de-ci de-là et qu'il ne faut pas oublier, nous ne pouvons que constater à quel point il avait raison, des années à l'avance, en visant à "terroriser les terroristes"...

Une grand visionnaire nous a quitté.

   

7 juin 2015, Arnaque Africaine.

Mercredi 3 juin 2015, comme on le dit si bien, nous avons accompagné un ami pour son dernier voyage. Conséquence lamentable et triste d'une arnaque Africaine, une de plus, alors que les pages Google regorgent de mises en garde.

Toutes procèdent de la même démarche à savoir appâter le futur gogo à l'aide d'un joli minois, engager la conversation sur Internet via un de ces nombreux réseaux sociaux, jouer sur la corde sensible d'une personne plutôt seule et cabossée par la vie puis, une fois le poisson bien ferré, user de tous les ressorts affectifs et généreux du futur plumé afin de le voir envoyer des sommes de plus en plus importantes en Côte d'Ivoire via Western Union, dans plus de 90% des cas.

Lire la suite : 7 juin 2015, Arnaque Africaine.

   

23 avril 2015, Attentat déjoué !

Ouf, il ne fait dorénavant plus aucun doute que notre meilleur allié dans la lutte contre le terrorisme est le plus grand des Hasard, à savoir Gaspard, l'illustre Gaspard Hasard.

En effet, sans lui point d'arrestation de Mehdi Nemmouche, l'auteur présumé de la tuerie du musée juif de Bruxelles, ni, il y a quelques heures, de Sid Ahmed Ghlam qui projetait d'attaquer deux ou trois églises, là, comme ça, en passant, histoire de s'occuper un peu et, sans doute, pour remercier la France de financer ses études d'électronique et de le loger...

Heureusement, notre bon Gaspard veillait et a permis l'arrestation du terroriste "présumé". Tellement présumé d'ailleurs qu'il avait, comme tout bon étudiant qui se respecte, un arsenal composé notamment de plusieurs armes de guerre, d’armes de poing, de munitions, de gilets pare-balles, de matériel informatique et de téléphonie. Bref un étudiant zélé et parfaitement intégré mais qui, mettons-nous à sa place, n'a probablement pas résisté à la provocation constituée par des lieux de cultes mécréants sis dans une banlieue nommée Villejuif... Pire qu'une provocation, un pousse au crime !

Ceci étant, j'ai honte pour la France, et je m'explique. Comment pouvons-nous faire état d'une telle cruauté mentale en faisant subir à ce pauvre "déséquilibré", qui ne voulait finalement tuer que quelques Catholiques, la torture d'être soigné à l'Hôtel Dieu !

Il ne s'en relèvera pas...

   

26 mars 2015, Coïncidence ou pas ?

Un Casino à Paris ! Pourrait-il s'agir d'une coïncidence ? Je me pose la question, très honnêtement, aujourd'hui...

Bercy-30-1-2014
30 janvier 2014.

Je m'explique. Le 30 janvier 2014, il y a un peu plus d'un an, nous étions trois, conviés par un collaborateur de Bernard Cazeneuve, alors Ministre délégué au Budget, à proposer quelques idées.

Frédéric de Harven, Bertrand Vitu, tous deux membres du parti Alternative Libérale, et moi-même, membre d'aucun parti et ne le désirant surtout pas, avons, en fonction de nos sensibilités, exposé ce qui nous paraissait pouvoir être positif pour notre pays.

Ambiance très cordiale permettant à chacun, en toute liberté de pensée, d'aborder divers sujets et voir notre hôte relever et coucher sur le papier nos diverses idées et propositions.

A lire, aujourd'hui, la page 14 du quotidien "Le Parisien", quelle n'est pas ma surprise de constater qu'une de mes propositions, quelques peu iconoclaste ce jour-là, semble être sérieusement explorée.

J'avais, entre autres, soumis l'idée que Paris, grande capitale touristique, se devait de profiter de la manne financière apportée par nos nouveaux, nombreux et récents touristes asiatiques et, surtout Chinois, en leur offrant un Casino, un casino digne de ce nom, un Las Vegas sur Seine, un vrai, pas "à la Française", bref un lieu où ils pourraient fumer, boire, jouer, miser et prendre du plaisir tout en constituant ce que notre bon quotidien désigne comme "un Jackpot", pour la capitale et l’État.

Mis à part son petit côté provocateur, cette "boutade" n'était tributaire, en fait, que d'une volonté positive et de l'abrogation d'une loi remontant à 1919 et qui interdit les jeux de hasard à moins de 100 km de Paris à part les deux exceptions que sont Enghien les bains et une "Française des Jeux" qui semblerait, enfin c'est ce que je dois en conclure, ne proposer, elle, aucun jeu de hasard....

Je ne peux affirmer que, quatorze mois plus tard, mon "idée" avait fait son chemin, mais ce dont je suis maintenant certain, c'est de ne pas dire que des sottises, et c'est tout de même rassurant d'autant que j'en ai encore quelques une en réserve....

   

Page 5 sur 45

Connexion