Mercredi, Mars 20, 2019
   
Taille

Recherche

27 novembre 2015, Stupéfaction !

 

Je n'étais au courant de rien aussi, ce matin, en voyant des drapeaux tricolores fleurir, par ci par là, aux fenêtres de quelques immeubles Parisiens, j'ai d'abord cru que la France avait remporté un quelconque match de foot, ou, en voyant passer un bus arborant un petit drapeau Français, qu'il s'agissait d'une fête nationale dont j'aurais pu rater la date... J'ai bien réfléchi, et même en étant distrait, il ne s'agissait ni de l'un ni de l'autre.

J'ai ensuite, et avec épouvante, supposé que les résultats des élections régionales à venir étaient déjà tellement acquis que les électeurs du Front National fêtaient cette victoire par anticipation. Fort heureusement, un passant bien attentionné m'a expliqué que j'étais dans l'erreur la plus totale et que le fait d’arborer, fièrement, les trois couleurs de la Patrie était devenu un acte citoyen. Je reconnais m'être pincé après lui avoir fait répéter ce qu'il venait de me confier.

En effet, comment aurais-je pu supposer, ne serait-ce qu'une seule seconde, que nous venions de tourner le dos à tant d'années au cours desquelles le simple fait de parler de Nation ou de Patrie ou, encore, d'en montrer les couleurs vous rangeait, instantanément, dans la catégorie honnie des sympathisants Jean-Marie Le Pen...

Ce que je ne parvenais pas à comprendre, c'est qu'il semblerait que ce soit à l'instigation de ceux qui nous l'interdisaient jusque là que, maintenant, cette démarche nous était recommandée. Je ne peux toujours pas y croire d'autant que je crois me souvenir que la couleurs du deuil est le noir... Mais je dois avoir tort !

Connexion