Mercredi, Mars 20, 2019
   
Taille

Recherche

27 février 2013, Triste Journée.

 

hessel 
Avec l'aimable autorisation de l'auteur

Stéphane Hessel nous a quitté !

A vrai dire, si cet article figure à la rubrique "Humeurs", c'est sans très bien savoir s'il doit s'agir d'une bonne ou d'une mauvaise humeurs... En fait, c'est selon.

Si je me mets à la place des Palestiniens, elle est forcément mauvaise et ne saurait se concrétiser par autre chose qu'une journée de deuil national, par contre, si je me situe du côté du CRIF, je ne suis pas certain qu'il en soit de même.

Ceci étant, il est indéniable que nous sommes tous, entre hier et aujourd'hui, devenus orphelins et, peut-être même pire, privés d'un Guide, d'un Ayatollah de la Bonne Indignation ou de l’Étoile du Berger de l'Indignitude.

"Indignez vous" qu'il disait. Ouais, facile à dire, mais comment, maintenant, le faire sans risquer de se tromper car c'est lui, et lui seul, qui nous éclairait de sa lumière et nous indiquait la direction de la Mecque des bonnes causes en ayant, ainsi, l'absolue certitude de ne pas nous égarer vers de mauvaises.

Perdre, en quelques heures, le Pape et Stéphane, voir l'Italie tourner le dos à Mario Monti et lui préférer Beppe Grillo, que peut-il encore arriver de pire ?

Le pire pourrait être qu'en pleine errance indignatoire, nous en arrivions à nous indigner de l'action gouvernementale.

Vite, un autre Hessel !

Connexion