Mercredi, Mai 22, 2019
   
Taille

Recherche

23 juin 2010.

Coupe du monde de football. France... finale ? Non ! France, point final !

Ce qui s'est passé est proprement hallucinant. Toute la journée, j'ai entendu des Français, c'est à dire ceux qui étaient censés soutenir l'équipe de France et souhaiter sa victoire, se réjouir à chaque but marqué par l'adversaire contre l'équipe nationale, j'en ai même entendu certains être mécontents de nous voir marquer un point !

Parvenir à se faire détester par ses propres supporters mérite le Panthéon de la sottise. Le drame, dans tout ça, c'est que l'on ne va pas savoir de quoi parler entre maintenant et le départ du tour de France... Heureusement qu'il va y avoir le lavage de linge sale en famille, ça va meubler les conversations et permettre de renouveler les sponsors puisque, maintenant, nous allons voir se bousculer les fabricants de lessive, de détergents et de produits adoucissant.

Comme je ne peux supposer une seule seconde que les syndicats qui appellent à la grève demain, le 24 juin, soient assez irresponsables pour s'élever contre une réforme en tous points nécessaire, j'en ai conclu que c'était simplement parce que Domenech, sans emploi dorénavant, venait d'être nommé Coach des affaires sociales.

Connexion