Mercredi, Mai 22, 2019
   
Taille

Recherche

Le Pape en Afrique

Plutôt que de prendre position dans une polémique qui ressemble à une tempête dans un verre d'eau, même bénite, le mieux était de solliciter l'avis du principal intéressé, Dieu lui-même.

"Aimez-vous les uns les autres... Croissez et multipliez...
 
...C'est ce que mon fils disait il y a un peu plus de deux mille ans, tout en guérissant quelques malades et handicapés au passage. Je ne vois donc pas, aujourd'hui, comment un successeur de l'entreprise familiale pourrait oublier ces préceptes et, aveuglé par un dogme quelque peu dépassé, prêcher l'empoisonnement collectif au risque de décimer la clientèle.
 
C'est à supposer qu'il soit payé par la concurrence.
 
Afin de multiplier nos fidèles, nous ayons été contre toutes les formes de contraception, c'était, somme toute, assez logique mais pas au point de confondre contraception et acte de prévention contre une grave affection. Moi, Dieu, je n'ai jamais été opposé aux vaccinations, à la différence de certains Témoins que je ne citerai pas, je n'ai jamais été opposé à une forme de diététique dictée par quelques carêmes et poissons blancs, mais j'ai surtout dit, répété et prôné : tu ne tueras pas et cela englobe, à l'évidence, toutes les formes de meurtre même par virus interposé !
 
Ceci étant, même mes serviteurs étant mortels, j'ai déjà fait le nécessaire, auprès de Saint Pierre, pour qu'un long purgatoire soit infligé à notre Pape actuel. Croyez bien qu'il est attendu de pied ferme."
 
Nous voilà rassurés.
 

Connexion