Dimanche, Septembre 20, 2020
   
Taille

Recherche

Commentez... Participez...

Les commentaires sont libres et ouverts à tous mais, si vous souhaitez participer plus activement en proposant des articles qui, eux-mêmes, pourront lancer des réactions, c'est très simple, il vous suffit de cliquer sur le petit cadenas noir, à droite, pour créer votre compte.

Votre Dazibao Hexagonal.

dazibaoContrairement à ce que l'on pourrait supposer, la liberté d'expression populaire, par voie d'affiches, était une grande tradition de la Chine Impériale.

Le "dazibao", qui est le nom de cette affiche rédigée par tout citoyen désirant critiquer l'administration ou s'exprimer sur un sujet politique ou moral, était placardée dans les rues et même, parfois, devant le tribunal, le symbole pourtant du Pouvoir et de l'Autorité, afin d'être lue et commentée par tous.

Nous avons la chance, en France, de bénéficier d'une liberté d'expression relativement enviable, garantie par l'article 10 de la "Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen", déclaration reprise dans le premier paragraphe du préambule de notre actuelle Constitution alors, profitez-en...

Vous avez donc une totale liberté pour vous exprimer ici mais, de grâce, souvenez-vous que, comme toute liberté, elle a des limites qui ne sont autres que celles de la diffamation, des propos injurieux ou outrageants et de toute forme de discrimination ou de racisme. Dans quelques jours, vous pourrez créer votre propre compte et lancer un sujet de discussion, voire de polémique...

Vous êtes un homme et vous désirez avoir un franc succès au cours d’une soirée tendance bobo se déroulant dans le 17eme arrondissement, square des Batignolles. C'est très facile !

Mots clés: bien pensance bobos
Lectures : 8219 0 commentaires
Notez cet article:
3
Lire la suite

Amalgames déplacés

Posté par le dans Votre Dazibao Hexagonal.

Nous assistons une fois de plus à une flambée d’invectives et d’amalgames en rapport avec l’histoire des années 1940, cette fois non pas au sujet de l’immigration, mais du débat sur le mariage : « Hitler, antisémitisme, étoile rose… »

Mots clés: bien pensance mariage
Lectures : 7072 0 commentaires
Notez cet article:
1
Lire la suite

Contrairement aux pays civilisés, en France, les syndicats cherchent la confrontation avant de négocier. Les rapports sociaux dans cette société de défiance, c'est Vercingétorix revu par Marx, Lénine, Staline et Trotsky !

Mots clés: lourdeurs syndicalisme
Lectures : 8689 0 commentaires
Notez cet article:
1
Lire la suite

C'était Sarko !

Posté par le dans Votre Dazibao Hexagonal.

Les lignes qui suivent n’ont pas vocation à prouver ni à démontrer quoi que ce soit, pas même à défendre la politique du précédent quinquennat. Elles ne visent qu’à expliquer le sentiment d’horreur et d’accablement que les anciens collaborateurs de Nicolas Sarkozy, dont je suis, ont pu éprouver à la suite de sa mise en examen pour « abus de faiblesse » sur une vieille dame.

Mots clés: élus Sarkozy
Lectures : 7657 0 commentaires
Notez cet article:
6
Lire la suite

Odieux régime des partis.

Posté par le dans Votre Dazibao Hexagonal.
imagescagza3n8

Le drame français actuel illustre les propos du général de Gaulle déclarant le 15 décembre 1965 : « Le régime des partis, c’est la pagaille. »

A vrai dire, aucun des partis qui accaparent les institutions et les médias ne trouve grâce à mes yeux.

Le système partisan est sclérosé, impuissant, coupé de la société civile, accaparé par les intérêts personnels, le népotisme familial ou clanique, la préservation ou la conquête de rentes de situation, largement indifférent à toute notion de bien commun.

Mots clés: De Gaulle Partis
Lectures : 6989 0 commentaires
Notez cet article:
1
Lire la suite

Gouverner, c'est choisir.

Posté par le dans Votre Dazibao Hexagonal.
pierre-mendes-france

Un point m’a particulièrement frappé dans les déclarations du président de la République, à l’occasion de sa conférence de presse, hier à l’Elysée, sa dénonciation "des violences de la droite, pour laquelle nous serons toujours illégitimes".

Aurait-il donc oublié le climat de haine qui a dominé tout le quinquennat de Nicolas Sarkozy traité par les socialistes de "présidents des riches", de "bling-bling", "voyou de la République", etc. ?

Lectures : 7767 0 commentaires
Notez cet article:
1
Lire la suite

Connexion